le jardin d'essai du hamma alger

 

Au Jardin d'essai à Alger,

 

Les fusains en bouquets esquissent

la géométrie dessinée d'une chanson exquise .

Et les hauts palmiers échevelés

oscillent sur le ciel déchiré.

 

On dirait les grands pinceaux farouches,

d'andalous manouches

qui sèment d'éphémères et secrètes pensées

dans le vent iodé.

 

A l'ombre fraiche des fougères,

voici sur le parterre

des taches de lumière solaire

qui errent....

 

Les particules d'or de la poussière première

sont suspendues dans le volume de l'air.

 

Et ... Au loin, il y a la mer

et ses revers

où sont posés

en pointillés rouges et rouillés

de petits cargos escargots.


Tout est beau...


 

L'automne est là.

Dans le miroir du bassin,entre deux nymphéas

et un nuage mouvant dans l'onde au ras

glisse le reflet d'un avion las .

 

Posé sur un fil d'herbe verte

un papillon aux ailes moirées comme une palette

se désaltère d'une gouttelette.


Par cette fin d'été

sur ce limpide miroir d'eau perlée ,

furtivement s'est déposée

l'image anamorphosée

du jardin d'essai.

 

 

 

 

 

G. Edsme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :